Teamwork – 1ière Partie

Le travail d’équipe n’a jamais été plus important que de nos jours. A notre époque, les grandes innovations ont besoin de plus en plus de spécialistes. Par exemple, dans l’industrie automobile où je travaille, il y a 20 ans un ingénieur pouvait concevoir seul une pièce plastique de moteur. Aujourd’hui ce concepteur aura besoin de dessinateur en CAO, de spécialistes matières (plastique, caoutchouc), d’acheteurs spécialisés, etc. Toute innovation est désormais collective. Fini le savant fou et bienvenu l’équipe de savants fous !

gene-wilder-young-frankensteinScientifique Fou : Espèce en voie de disparition. N’approchez pas vos doigts des barreaux, merci de ne pas nourrir le spécimen

Sur quoi repose le travail d’équipe dans l’orthodoxie du management actuel ?

1/ le brainstorming qui permet de trouver des solutions à plusieurs

2/ l’open-space, organisation en bureaux ouverte qui favorise l’échange d’idées

3/ les actions de team building type formation ou dépaysement (la fameuse randonnée qui permet à l’équipe de se construire dans une épreuve commune).

Nous reviendrons dans un prochain article de ce blog sur les actions de team building. Mais pour l’instant intéressons-nous aux 2 autres

Open-Space :

Mythe : l’open-space permet l’échange des idées et des personnes, une communication simple, orale et rapide. Quand j’ai besoin de quelqu’un il me suffit de faire 2 pas pour demander le renseignement à celui dont j’ai besoin.

Réalité : Quiconque a travaillé en open-space sait que c’est exactement l’inverse : les conditions de travail sont souvent mauvaises (chaleur, lumière et la plaie des open-spaces : le bruit), le travail en groupe y est impossible puisque chaque fois que vous voulez parler à quelqu’un vous dérangez une troisième personne. La personne que vous auriez besoin de pouvoir contacter à tout bout de champ, le manager, est la seule à avoir un bureau fermé !

L’open-space et le travail d’équipe : c’est comme un peu comme de croire qu’entasser 10 personnes dans un appart HLM de 40m2 à raison de 20 appartements par étage va donner de meilleures relations de voisinage que l’habitat pavillonnaire…

NB : l’open-space va-t-il disparaître ? probablement pas mais pour une raison simple : l’open-space c’est très peu cher, très modulable…

Brainstorming :

Mythe : Inventé par des publicitaires des années 50, dans une session de brainstorming chaque participant peut proposer ses idées sans être jugé par les autres personnes. Chacun rebondit sur les idées des autres et cette ouverture des esprits permet de débrider la créativité des personnes présentes.

Réalité : Depuis 50 ans, nous savons que le brainstorming n’est pas efficace. Placez 20 personnes dans une session de brainstorming et 20 personnes seules à un bureau. Les personnes seules sont plus créatives ! Le brainstorming engendre de plus une maladie: la réunionite. Cette affection se caractérise par un enflammement des réunions dans l’agenda des malades, une diminution du temps production qui engendre stress et déséquilibre vie personnelle / vie professionnelle. De fait, le brainstorming aboutit rarement à des décisions et rarement à de bonnes décisions, ce qui obligent les participants à multiplier les réunions pour enfin « se mettre d’accord » ou revoir les décisions prises qui s’avèrent mauvaises après coup.

NB : le brainstorming est-il complètement inutile ? pas complètement : le brainstorming a un avantage qui est de favoriser l’acceptation des décisions qui y sont prises.

Qu’est-ce qui peut remplacer ces trois piliers du travail en équipe ?

La collision …

oui c’est bizarre laissez-moi vous expliquer :

Tous les acteurs de Pixar s’accordent à dire que pendant ses 15 années passées à la tête du studio d’animation mondialement célèbre, le principal projet de Steve Jobs a été la conception du Campus Pixar à la fin des années 1990. Dans les locaux initiaux de Pixar chaque département (recherche, animation) avait son bâtiment. Dans les nouveaux locaux, Steve Jobs a fait en sorte que tout le bâtiment soit organisé autour d’un immense atrium au centre du complexe. Les salariés étaient obligés d’y aller régulièrement car s’y trouvaient les espaces de pause, les boites au lettre papier, … y compris les seules toilettes du bâtiment. L’objectif de Steve Jobs était très simple : obliger les gens de tous les services à se croiser régulièrement dans la journée et à échanger de manière spontanée. Cette organisation a permis de décupler la collaboration entre les départements et la créativité du studio.

On s’est depuis rendu compte que le meilleur moyen d’augmenter le travail en équipe de ses collaborateurs n’est pas dans d’incessantes réunions de brainstorming mais dans les rencontres informelles entre personnes.

Alex Pentland, un chercheur du MIT, s’est rendu compte qu’un tiers des gains de productivité d’une équipe était dû à la qualité des rencontres de ses salariés en dehors des réunions formelles. Il a ainsi demandé à un manager de centre d’appels téléphoniques d’obliger ses équipes à prendre leur pause en même temps. Résultat : cela a augmenté le productivité de l’équipe entre 8 et 10% et cela a également augmenté le satisfaction au poste des salariés de 10% !

croissant_aPour booster le travail d’équipe, mieux vaut des croissants qu’une réunion de brainstorming 

Une étude de l’université du Michigan montre, elle, que la surface de rencontre au quotidien entre des scientifiques est directement corrélée à leur chance de créer un nouveau projet ensemble. Si vous augmentez de 30m2 les lieux de rencontres informelles, vous augmentez la collaboration de l’équipe de 20%.

Pour d’autres dirigeants, cette théorie de la collision doit s’appliquer non seulement aux entreprises mais également à l’organisation urbaine elle-même. Ainsi par exemple le PDG de Zappos dont nous parlions dans un précédent article a décidé de rénover le centre-ville de Las Vegas en se basant sur cette idée de collision. L’idée est qu’en favorisant les rencontres informelles des habitants de quartier on crée un sens de la communauté, une plus grande créativité et innovation.

Quelques idées pour améliorer la créativité et le travail d’équipe sur votre lieu de travail :

  • Inciter les personnes à se rencontrer en centralisant les lieux de vie en commun de l’entreprise : salle de pause, courrier, etc.
  • Ne mettez pas de tables dans vos salles de pause mais plutôt des canapés ou des fauteuils en cercle et qui se font face.
  • Réduisez la taille de la salle de pause, fermez l’espace de pause.
  • Créez des zones de travail libres qui peuvent être utilisées par les salariés, les fournisseurs, et même les visiteurs de passage.
  • Attribuez les bureaux au hasard : pourquoi ne pas mettre un ingénieur à coté d’un comptable et d’un technicien qualité ?
  • Essayez des méthodes collaboratives de substitution au brainstorming : l’holacratie par exemple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *